exposition passées
 
Accueil

Artistes de la galerie

Historique

Exposition actuelle

Exposition à venir

Expositions passées

Artistes invités

Contact

   
Hans SCHNORF  
Expositon 02-25 – 03-19-2016
Réminiscences de l’Inconnu

 

Hans Schnorf, petites planches visionnaires

Le Temps, 29 février 2016

par Laurence Chauvy

Le peintre zurichois expose un cycle de paysages imaginaires


Le paysage est le thème de l’exposition de Hans Schnorf à la galerie Rosa Turetsky à Genève. Or le titre donné à cette présentation, Réminiscences de l’inconnu, précise le propos tout en nous renvoyant en direction de l’imprécis, non du vague, mais de la vague! Les petits tableaux sur des planches de récupération de format oblong sont autant de condensé d’une atmosphère et d’une émotion. La vague apparaît comme la superposition de toutes les vagues de toutes les mers du monde, les mers noires se profilent à l’horizon à l’instar d’une chaîne montagneuse et la montagne est un sommet qui figure la nature même de la montagne, une bosse qui invite à l’ascension et reste pourtant inaccessible.

Peints à l’acrylique, ces petits tableaux sont de pures harmonies, jaune safran et bleu opale, vert aqueux et goudron, à la fois opaques et d’une parfaite transparence. Leur brillance ajoute à leur caractère un peu précieux, et surtout poétique. Quant aux bords inégaux de la planche d’origine, ils esquivent ainsi la précision du contour et de la frontière, et insistent sur les notions d’usure et de fragment – mais d’un fragment qui, par l’effet de la suggestion, représente le tout. Pour l’artiste zurichois, il y a continuité entre les précédents tableaux abstraits, quasi monochromes, et cette nouvelle série, dans le sens où le paysage imaginaire, qui rappelle les lavis de Victor Hugo, est en quelque sorte une vue de l’esprit, et que la composition non-figurative reflète un peu de notre monde.

Quoi qu’il en soit, le silence règne ici en maître, car le fin mot demeure inaccessible: «Ce que j’ai dit, relève Hans Schnorf, peut être interprété au mieux comme une note inscrite en marge qui passe à mille lieues de l’essence même du tableau.» Plus intuitif, et aisé d’accès, que par le passé, plus gestuel aussi, même si le geste en question est contenu, miniaturisé, le travail du peintre, ainsi accroché à hauteur de regard, comme une frise, se prête à une lecture axée davantage sur la sensation, et l’émotion, que sur l’intellect.

 


Big Wave II, 115 x 140 cm, acrylic sur toile, 2015



   
   
© galerie 2014 Galerie Rosa Turetsky - 25 Grand' rue - CH-1204 Genève TEL - 0041 - (0) 22 310 31 05 - email:galerie@rosaturetsky.com - Heures d'ouverture: ma-ve 14h30 - 18h30 sa 10h - 12h et 14h - 17h